D-klik Interactiv
Accueil > Voujeaucourt > Présentation de la commune > Le patrimoine > Monument aux morts

Le monument aux morts


Avec les mairies et les écoles communales, les monuments aux morts font partie des principaux aménagements réalisés sous la 3ème République dans les villes et villages français. Ceux-ci sont érigés sous l’égide des municipalités principalement entre 1920 et 1925. Ils rappellent le nom des soldats de la commune tombés pendant la Première Guerre Mondiale, puis ceux des différents conflits du XXème siècle. Lieu du souvenir et lieu de mémoire, le monument aux morts fait partie du patrimoine républicain des communes de France.

A Voujeaucourt, le monument aux morts est érigé en 1920.

Devant la multiplicité des formes possibles du monument (obélisque, colonne, bas-relief, cippe, statuaire figurative), le choix fait par la municipalité de l’époque est celui d’une statue en bronze placée sur un socle. Y sont inscrits 76 noms de soldats morts pour la France au cours ou des suites de la Première Guerre Mondiale.

La statue figure un poilu montant à l’assaut. Vêtu de l’uniforme bleu horizon, il porte des bandes molletières, un casque Adrian, un masque à gaz et à la ceinture des cartouchières. Décoré de la Croix de guerre, il tient dans sa main gauche un fusil Lebel et dans l’autre une couronne de laurier, des branches de palmes et de chêne. Se mêlent dans cette statue des symboles de victoire, de sacrifice, d’immortalité et de civisme.

 

Cette statue s’appelle « le Poilu victorieux ». Il s’agit d’une œuvre de série réalisée par un artiste reconnu, Eugène-Paul BENET (1863-1942), sculpteur académique ayant obtenu de nombreux prix et commandes publiques.

La statue a été coulée par les établissements Durenne, fonderie d’art à Paris. Le socle a été commandé par la municipalité à Laurent Gaussin, sculpteur marbrier à Seloncourt.

Participant du sentiment de victoire, cette statue connut un énorme succès et fut coulée à plusieurs centaines d’exemplaires. C’est cette figuration de la guerre qu’a retenue la municipalité de Voujeaucourt en 1920, vraisemblablement par l’intermédiaire de catalogues spécialisés dans les ouvrages commémoratifs de la Grande Guerre. En effet « Le Poilu victorieux » était vendu dans le catalogue des établissements Durenne, Statues et ornements commémoratifs (catalogue n°8).

Le « Poilu victorieux » est présent à Voujeaucourt comme dans de très nombreuses autres communes de France : la plus proche est celle de Loray dans le Doubs.

Texte de « Sidonie Marchal« , guide conférencière

Références :

BONNET Claude, Guerre 1914-1918, Les monuments aux morts dans le département du Doubs, Le culte du souvenir ou la mémoire collective de la Nation, Empreinte Editions, Franois, 1998.

DAVID Franck, Comprendre le monument aux morts, Lieu du souvenir, lieu de mémoire, lieu d’histoire, Ministère de la Défense, Editions CODEX, Paris, 2013.

Catalogue des établissements Durenne, catalogue n°8, Statues et ornements commémoratifs.

e-monumen.net/categorie/volumen/durenne-monuments-aux-morts/